Lettre de Niki de Saint Phalle à son correspondant imaginaire, Pontus : « Je passerais ma vie à prouver que j'avais le DROIT D'EXISTER. » - Des Lettres