Lettre du Prince Albert à la reine Victoria

1

min

Même dans mes rêves je n’ai jamais imaginé que je pourrais trouver autant d’amour sur terre.

La reine Victoria d’Angleterre (1837-1901), qui accède au trône le 20 juin 1837, épouse son cousin, le prince Albert de Saxe-Cobourg-Gotha (1819-1861). Fait exceptionnel à la fois pour l’époque et pour un monarque, ce mariage fut un mariage d’amour. Les deux époux restent unis et épris l’un de l’autre jusqu’à la mort d’Albert. Inconsolable, la Reine Victoria ne s’en remettra jamais. Leurs lettres témoignent de ce grand amour.

A-A+

15 novembre 1839

Très chère, adorée Victoria,

Selon votre souhait, et poussé par mes sentiments à vous parler et à vous ouvrir mon cœur, j’envoie ces lignes. Nous sommes bien arrivés à Calais, et Lord Alfred Paget va refaire la traversée dans un quart d’heure, et arrivera à Windsor tôt demain. La marée et le vent fort nous ont forcés à partir à 2 h 30 du matin, et nous sommes arrivés ici aux environs de 6 heures. Même à ce moment-là le Firebrand ne pouvait pas approcher du rivage, donc nous avons décidé d’aborder avec un bateau plus petit. Nous deux, Schenk, et tous les effectifs étions horriblement malades ; je ne m’en suis pas encore tout à fait remis.

Je n’ai pas besoin de vous dire que depuis que nous sommes partis, toutes mes pensées ont été tournées vers vous à Windsor, et que votre souvenir emplit toute mon âme. Même dans mes rêves je n’ai jamais imaginé que je pourrais trouver autant d’amour sur terre. Comme le moment où j’étais près de vous brille pour moi, avec votre main dans la mienne ! Ces jours sont passés si vite, mais notre séparation passera tout aussi vite. Ernest souhaite que je vous dise un millier de choses agréables.

Avec la promesse d’un amour et d’une dévotion inchangés, votre dévoué Albert.

Mes respects à votre tante et à la Baronne Lehzen.

( http://www.queen-victorias-scrapbook.org/contents/3-3.html ) - (Source image : © Wikimedia Commons)
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

les articles similaires :