Lettre musicale d’Erik Satie à Mme Debussy

1

min

Votre fille joue très bien, mieux que moi.

En prélude à la fête de la musique, une lettre oscillant entre musique et caligraphie, adressée par Erik Satie à la femme de Claude Debussy. Une missive en clé musicale, joyau des correspondances !

A-A+

31 janvier 1915

Arcueil, le 31 janvier 1915,

Chère Madame — Un mot préventif : je me permettrai de venir demain déjeuner.

J’en parlai samedi à Claude. Sans pouvoir l’ignorer. Je fis tout mon possible, samedi, pour vous le faire savoir : mais vous étiez avec de douces demoiselles.

Comment va Claude ? Mieux ? Vous prie de l’embrasser pour moi, beaucoup.

Amitiés amicales à Chouchou, je vous prie encore. Elle joue fort bien, n’est-ce pas ? Mieux que moi.

Respectueusement vôtre :

Erik Satie

Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

Lettre de Claude Debussy à Igor Stravinsky : « Soyez de toutes vos forces, un grand artiste russe ! »

Lettre de Claude Debussy à Paul Dukas : « Il est même inutile que la musique fasse penser ! »

Lettre de Beethoven à Karl Amenda : « Mon ouïe, a beaucoup baissé. »

les articles similaires :