Lettre d’un Fan à Hergé

1

min

La marchande me dit que le « voyageur de commerce » qui lui avait soumis Objectif Lune lui avait annoncé la mort de R.G.

En octobre 1953, se rendant dans sa librairie habituelle, Daniel L. un lecteur assidu des aventures de Tintin, y apprend la mort d’Hergé : bouleversé, il adresse immédiatement une lettre au directeur du journal de Tintin, demandant confirmation de la triste nouvelle. Double surprise ! Hergé himself répond personnellement à son lecteur et rétablit la vérité : le dessinateur est toujours en vie et lui écrit pour démentir la rumeur de sa mort. Exercice de haute voltige, absurde et vrai !

A-A+

Le 27 octobre 1953

[…] L’autre soir, je suis allé chez mon libraire habituel y faire quelques menus achats.

Alors je vis le dernier livre de Hergé Objectif Lune et naturellement, je pris le bouquin en mains pour voir comment finissait la première partie de cette fameuse histoire, quand je sursautais d’étonnement en constatant que certains dessins étaient changés et non seulement cela mais, il y avait certaines phases qui n’avaient pas été racontées dans Tintin !

Puis en causant de cela, la marchande me dit que le « voyageur de commerce » qui lui avait soumis Objectif Lune lui avait annoncé la mort de R.G. Je n’en fus pas étonné outre mesure car quelqu’un d’autre, n’ayant aucun rapport avec la libraire, me l’avait déjà dit ! Pendant l’interminable interruption de On a marché sur la Lune, me disant que c’est à cette époque là qu’Hergé est décédé, interruption allongée par l’affaire de succession d’un dessinateur qui signerait ses nouveaux ouvrages au nom de Hergé afin que ses nombreux admirateurs ne s’aperçoivent de rien et cela aurait peut-être nui au journal car « Tintin » n’aurait plus pu s’appeler « Tintin » s’il n’y avait pas d’aventures de notre fameux héros. Donc, si ma « théorie » est exacte, c’est la raison pour laquelle vous n’avez pas ébruité la chose. […]

( HERGE, Hergé, Correspondance, Bruxelles, Duculot, coll. « Fonds Duculot », 1989 ; Image : Georges Prosper Remi, 1939 / Flickr.com )
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction :

Lettre d’Hergé à un Fan : « Je ne suis pas mort. »

Lettre d’Hergé répondant aux accusations de « dangereux raciste » : « Ni Tintin, ni moi ne sommes morts jusqu’à présent [de ces critiques]. »

Lettre d’Anne Goscinny à son père, René Goscinny : « Sans rimmel ni rouge à lèvres, mes mots. »

les articles similaires :