Lettre de Margaret Thatcher à David Liddelow

1

min

Aucune vie ne peut être aussi bonne que la vie de Jésus.

En mars 1980, David, fils d’un vicaire alors âgé de neuf ans, écrit à Margaret Thatcher (13 octobre 1925 – 8 avril 2013) pour connaître son opinion sur une épineuse question : la bonté comparée de l’humanité et de Jésus. Son père lui avait expliqué que tous les hommes commettent des erreurs, sauf Jésus, le petit garçon avait rétorqué que Thatcher n’avait rien fait de mal non plus. Pour en avoir le cœur net, il s’adresse à la principale intéressée : voici la réponse singulière de la Dame de fer à cette question inusuelle.

A-A+

1er avril 1980

Cher David,

C’est une question difficile que tu me poses, mais je vais essayer d’y répondre.

Même si nous essayons d’être bons, nous ne pourrons jamais être aussi lucide, doux et sage que Jésus. Il y aura des moments où nous dirons ou ferons quelque chose que nous souhaiterions ne pas avoir fait : nous en serons désolés et essaierons de ne pas le refaire. Nous ferons de notre mieux, mais faire de notre mieux n’est pas aussi bien que la vie quotidienne de Jésus. Si toi et moi nous devions peindre un tableau, ce ne serait pas aussi bien qu’un tableau exécuté par de grands artistes. Aucune vie ne peut être aussi bonne que la vie de Jésus.

En tant que Premier Ministre, j’essaie vraiment de faire les choses correctement et parce que Jésus nous a donné un exemple parfait, j’essaie encore plus. Mais ton père a raison lorsqu’il dit que nous ne pourrons jamais être parfait comme Lui l’était.

Sincèrement,

Margaret Thatcher

Lettre de Margaret Thatcher à David Liddelow :  « Aucune vie ne peut être aussi bonne que la vie de Jésus. »
( http://rue89.nouvelobs.com/blog/la-lettre-du-dimanche/2015/06/14/margaret-thatcher-aucune-vie-aussi-bonne-que-celle-de-jesus-234599 ) - (Source image : Former British Prime Minister Margaret Thatcher, Margaret Thatcher Foundation, work by Chris Collins, © Wikimedia Kommons.)
Pour recevoir plus de lettres, cliquez ici.

La recommandation de la rédaction

Lettre de Cyrano de Bergerac contre un Jésuite : « Jésus avait-il en sa compagnie des personnes qui conseillassent l’homicide ? »

Lettre de mère Teresa au père Van Exem : « J’ai répondu – Vous Savez, Jésus, que je suis prête à y aller à l’instant même. »

les articles similaires :